[Retrouvez l'intégralité de l'article dans le livre numérique Mon cardiologue ]


La scintigraphie myocardique analyse la perfusion du muscle cardiaque par une imagerie de fixation d’un traceur radioactif infimement dosé – Thalium 201, Technétium 99m, ou MIBI.

L’enregistrement d’effort est réalisé concomitamment à un effort ergométrique qui est lui aussi enregistré.

Parfois, à la place de l’effort, un test médicamenteux de simulation d’effort par hyperhémie (recréation des mécanismes physiologiques d’adaptation de l’effort) est réalisé.

Enfin l’examen se termine par une acquisition au repos.

La scintigraphie myocardique permet de quantifier l’activité contractile cardiaque au repos et à l’effort, de déceler l’ischémie myocardique, ainsi que la souffrance coronaire, la présence d’un épisode d’infarctus, ou encore la viabilité d’une paroi du muscle cardiaque.