[Retrouvez l'intégralité de l'article dans le livre numérique Mon cardiologue ]


 

Une péricardite est une inflammation du tissu péricarditique, composé de deux feuillets abritants une cavité virtuelle, et qui physiologiquement permettent la mobilité du myocarde dans la paroi thoracique. Dans son sac souple, le coeur peut ainsi battre et se mouvoir à chaque battement dans les limites de la physiologie.

L’inflammation de ces feuillets provoque la formation de liquide inflammatoire qui va occuper la cavité définie, et provoquer gêne et douleur.

 

Les causes

 

La péricardite est habituellement associée à une maladie inflammatoire aigu ou récente. La cause est habituellement virale.

Il existe des causes non infectieuses secondaires à l’infarctus du myocarde, ou à une maladie de système.

 

Les symptômes

 

  • la douleur de la péricardite est  brutale, précordiale, latéralisée, influencée par le changement de position, augmentée par la position allongée et l’inspiration profonde.

 

  • la fièvre accompagne classiquement la péricardite, avec son cortège de signes qui traduisent l’infection récente.

 

Les complications

 

  • la récidive est la complication la plus fréquente
  • la péricardite chronique est une forme chronicisée de la péricardite: les feuillets péricardiques s’épaississent, la compliance myocardique diminue et le coeur n’est plus libre de ses mouvements. S’en suit une insuffisance cardiaque par incompatibilité fonctionnelle lors de la phase du remplissage
  • la tamponnade est une complication aigüe. Elle se signe d’une insuffisance cardiaque, lorsque le liquide contenu entre les feuillets inflammatoires du péricarde atteint une proportion qui gêne le coeur dans sa phase de remplissage ou de contraction. Dans sa paroi inextensible, le coeur est en effet incapable alors de proposer un débit circulatoire soutenu et maintenu. La prise en charge chirurgicale dans ce cas est une option efficace, par drainage.

 

Le traitement

 

Le traitement associe le repos, la prise en charge des causes, la prescription d’anti inflammatoires, et le traitement des complications, de façon chirurgicale le cas échéant.