[Retrouvez l'intégralité de l'article dans le livre numérique Mon cardiologue ]


Une embolie pulmonaire est une atteinte du système circulatoire entre le coeur et le poumon, lorsqu’une artère pulmonaire est obstruée par un caillot ayant migré depuis le réseau veineux: une phlébite avait fait lit, et un caillot de sang veineux qui s’était formé a migré désormais dans l’appareil circulatoire jusqu’aux voies les plus hautes, et a occlus en définitive une artère pulmonaire.

 

Les causes

 

Ce sont celles de la maladie thrombolembolique qui ont concouru à la formation d’un caillot veineux, ou phlébite: une stase prolongée (alitement de quelques jours, vols long courrier), un bas débit cardiaque, l’association pillule-tabac, la présence d’une maladie systémique sous jacente, la présence d’une maladie thrombophile congénitale.

 

Les signes cliniques

 

  • la douleur

Apparue sur un mode aigu, sternale, le plus souvent latéralisée. Elle signe la souffrance de la paroi pleurale qui n’est plus irriguée.

  • la dyspnée

C’est la difficulté respiratoire: une partie de l’appareil cardio pulmonaire est amputée de sa fonctionnalité.

  • la défaillance cardiaque

En cas d’embolie pulmonaire massive: l’incompétence cardio pulmonaire va entrainer une diminution du débit cardiaque à l’éjection en même temps qu’une augmentation des signes congestifs de remplissage en amont. Elle se traduit principalement dans un premier temps par un manque d’oxygène et des signes à prédominance d’essoufflement, d’oedème, d’hépatomégalie, de turgescence jugulaire, de reflux hépato jugulaire.

 

Le traitement

 

Il associe le traitement de la maladie thrombo embolique (recherche des causes,anti coagulation efficace, repos, surveillance)  à celui des complications de l’insuffisance cardiaque.